Une école chrétienne

Une réalité plurielle

L’école chrétienne a fort évolué au cours des dernières années. Elle se veut à présent « plurielle », ouverte à tous, respecteuse de chacun.
Cette pluralité est appréciée positivement ; « ce que l’autre vit, croit et espère, ce qu’il est et fait m’intéresse. Je décide de l’écouter pour entendre ce qu’il a en propre …, je le reconnais comme partenaire… » Les valeurs que nous essayons de vivre (respect de l’autre, solidarité, responsabilité, créativité, intériorité) sont à la portée de tous. L’Evangile nous en fait écho :  » Ainsi tout ce que vous désirez que les autres fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux.  » (Matthieu 7,12)
Cette rencontre de réciprocité suppose que personne ne se considère comme le propriétaire de la vérité et ne veuille l’imposer à l’autre.

Comment vivons-nous cette école plurielle?

    dans le cours de religion

Le contenu de la foi chrétienne a quelque chose à voir avec la vie de l’homme. C’est donc toujours en relation avec la vie des enfantq dans ses réalités personnelles et collectives que le cours est donné. Il propose de découvrir, au travers du vécu des enfants quel sens offre la foi, quelle charité est sollicitée et quelle espérance est ouverte.

    dans la qualité de la relation

L’Evangile propose un « monde nouveau » qui privilégie l’estime, la compréhension et l’amour de l’autre. L’école est un microcosme de société. Elle doit essayer d’être un lieu capable de donner aux élèves comme aux professeurs et aux parents l’occasion de mieux vivre l’approche des autres et de les respecter dans leurs différences.

    dans des activités plus spécifiques

Au rythme des événements marquants ou des grands moments de l’année liturgique, il peut y avoir des temps forts de solidarité et de service, de témoignage, d’intériorisation et de prière; des activités ponctuelles de solidarité avec les défavorisés ,des réflexions et des actions menées en faveur de la Justice et de la Paix dans le monde ainsi que des célébrations.

Au quotidien, il s’agit d’un véritable défi. Le relever suppose de patientes recherches, animées par un esprit d’ouverture, de confiance, de solidarité et de collaboration entre toutes les composantes de la communauté scolaire.

Le Pouvoir Organisateur,
Françoise ROLAND, Valérie NIHOUL,
Robert PEETERS, Dominique SARTIAUX
Jean-Marc THIRION, Marc DELVAL, Marc GILLARD et Pierre PILMEYER.